L'Association

Association de défense et de conservation du patrimoine historique de la ville de Strasbourg.


ORIGINES DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DU VIEUX STRASBOURG


En 1924, Charles Wittmer, préparant une thèse sur le Strasbourg médiéval, fit part à son maître de thèse, le Professeur Fritz Kiener, de son intention de créer un groupement chargé de la mise en valeur des trésors architecturaux de Strasbourg. Appelé aux Archives Municipales de Strasbourg en 1933 avec un sérieux bagage d'historien acquis aux Universités de Bâle, Fribourg (en Suisse), Caen et Strasbourg, il rappela son projet à Fritz Kiener qui y fut aussi réticent que dix ans auparavant. En février 1935, il invita Charles Wittmer à collaborer à la grande histoire de Strasbourg, en trois volumes, traitant de l'écriture, la chancellerie, la sigillographie et la numismatique. Or, les nombreux entretiens qu'il eut à cette occasion avec les chercheurs et des curieux, lui permirent de se rendre compte de l'intérêt profond des vieux strasbourgeois, Steckelburjer, pour leur ville.


En 1938, la parution d'une plaquette de Georges Frankhauser, intitulée Alt - Strassburg, für seine Erhaltung und Verschönerung, obtint la faveur de la presse locale, quoique l'auteur taxât son plaidoyer de Stanckerschrift. C'est à cette occasion que Charles Wittmer entra en contact avec Georges Frankhauser et tous deux décidèrent de montrer, aux premiers sympathisants et à des journalistes, le panorama unique de la vieille ville du haut de l'ancien tronçon de rempart légué par Vauban (barrage Vauban). Mais bientôt, la deuxième Guerre Mondiale mit fin au projet. Pendant toute la guerre, Charles Wittmer prit en charge l'administration de la Bibliothèque Municipale de Colmar et retrouva son emploi aux Archives Municipales de Strasbourg à la Libération le 1er mai 1945. Secondé par Georges Frankhauser, il chercha une nouvelle formule pour propager dans tous les milieux la connaissance du vieux Strasbourg. Le Chanoine Joseph Gass, président de la Société pour la Conservation des Monuments Historiques d'Alsace, fit appel à lui chaque année pour une conférence sur le passé d'un quartier ou d'un édifice avec, le samedi suivant, une visite guidée sur les lieux. L'historique des Hospices Civils, le 14 octobre 1950, attira plus de 100 personnes. Celle du Raspelhus, le 13 octobre 1951, plus de 120 personnes, Georges Frankhauser avait fait réparer à ses frais l'escalier de bois y conduisant. L'année suivante, le "Strasbourg médiéval disparu" accompagné de projections, et les conférences suivantes eurent autant de succès. Différentes sociétés strasbourgeoises firent appel à lui : l'Argentina le 5 février 1948, le Foyer de l'Etudiant Catholique (F.E.C) à onze reprises de 1951 à 1957, le Rotary Club de Colmar le 29 janvier 1952, l'Université de Heidelberg le 4 mars 1952, le Congrès National des Philatélistes le 6 janvier 1952, l'Amicale des Agrégés le 26 février et le 5 mars 1955, les étudiants britanniques chaque année de 1952 à 1958. Un sujet lui était particulièrement cher : la Cathédrale de Strasbourg. Il avait été secrétaire de la Société des Amis de la Cathédrale durant plus de 20 ans (avant et après la guerre). Le 18 avril 1939, à l'occasion du demi-millénaire de l'achèvement de la flèche, il donna une conférence à Radio Strasbourg. II en assurait des visites guidées pour les Strasbourgeois et les touristes, les élèves des lycées et de l'Ecole Normale, et de nombreuses conférences à l'Académie d'Alsace, à la Mutuelle de l'Enseignement, dans de nombreuses villes du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, de Suisse et d'Allemagne.


CREATION DE LA SOCIÉTÉ DES AMIS DU VIEUX STRASBOURG


Une trentaine d'amis et de sympathisants de la future Société se réunirent le 2 juillet 1955 dans une des tours des Ponts Couverts, dite Hans von Altheims Turm. Charles Wittmer avait toujours conservé l'espoir d'y installer le siège de notre Société. Georges Frankhauser, très attaché à ce quartier du Finkwiller qui était le sien, exposa brièvement ses idées et Charles Wittmer donna un aperçu historique de ce quartier essentiellement destiné aux artisans. Une nouvelle réunion des amis et sympathisants fut fixée en mars 1956 au cours de laquelle le programme de prochaines visites, conférences et réunions fut proposé et le 26 mai 1956, la visite des deux églises Saint- Pierre-le-Vieux, catholique et protestante, commentée par Charles Wittmer avec le concours du curé et du pasteur, attira plus de 100 personnes.

Afin de susciter l'intérêt de la municipalité, Georges Frankhauser eut l'idée d'inviter le Maire, le Conseil Municipal et des chefs de services, à monter sur le rempart (barrage Vauban) pour bénéficier de la vue unique sur la vieille ville. Cette visite commentée par Charles Wittmer eut lieu le 1 juin 1957, le Commandant des pompiers Schmitt mit une échelle à la disposition des visiteurs.

Huit jours plus tard, le 8 juin 1957, eut lieu à la salle de la Mauresse, l'Assemblée Constitutive, en présence de Monsieur Roche, Secrétaire Général du Bas-Rhin et de Joseph Zell, adjoint au Maire. Les statuts, rédigés et proposés par Charles Wittmer, furent votés à l'unanimité et un Comité provisoire fut constitué par quelques volontaires : Président: Georges Frankhauser; vice-présidents : Charles Wittmer, archiviste, et le Dr. Théo Kammerer; Secrétaire: Charles Dirrheimer, pharmacien; Trésorier: André Horny, directeur des Editions EX. Le Roux; Assesseurs : Emile Burger et Alfred Schwing.

Le président diffusa à ses frais la gravure de René Allenbach, directeur de l'Ecole des Arts Décoratifs, un des conseillers des Amis du Vieux Strasbourg. Charles Wittmer termina la séance par une conférence intitulée : "Tanneries et Tanneurs à Strasbourg au Moyen Âge". Le 20 août 1958, la Société des Amis du Vieux Strasbourg a été enregistrée au Tribunal, ainsi que les Statuts, dont le paragraphe 2 précise : L'association a pour but la conservation et la mise en valeur des constructions et sites qui constituent des témoins de l'histoire de Strasbourg et de sa banlieue, de même que l'étude de cette histoire elle-même et la publication de documents d'y rapportant.


SIEGE DE LA SOCIÉTÉ


A l'origine, l'adresse de la Société était celle de Monsieur Charles Wittmer, aux Archives Municipales, 8 place de l'Hôpital. En novembre 1970, la Société des Amis des Arts met à notre disposition un petit local au Il étage de leur immeuble du 20 rue des Serruriers. Grâce au Général Hirt, la Municipalité nous attribue un local de trois pièces avec entrée séparée, au rezdechaussée, 6 rue du Maroquin, où nous nous installons le 1juillet 1982 et qui reste le siège actuel des Amis du Vieux Strasbourg. Le Président Pierre Pflimlin nous a fait l'honneur d'inaugurer officiellement ces locaux le 10 septembre 1982. Le Comité se réunissait dans différents cafés de la ville, le plus fréquemment: au Franciscain, Faubourg de Pierre.


ASSEMBLÉES GÉNÉRALES


Les premières Assemblées Générales se tenaient le plus souvent dans la salle du Poêle des Tanneurs. En 1966, notre Société désormais forte de 171 membres, se réunit dans la salle du Canon à la demande du Président Jérôme Hatt qui termina la séance par un exposé sur le passé de cette maison, ancienne propriété de sa famille où furent tentés les premiers essais de brassage sur place. En 1970 et 1971, les Assemblées Générales eurent lieu à la Fondation Goethe, 1 rue des Moulins; en 1982, au Cabinet des Estampes ; en 1986 et 1987, dans les Salons Ricard, et depuis bien souvent la Chambre de Commerce et d'Industrie, place Gutenberg, nous accueille. Ces Assemblées étaient suivies traditionnellement par un exposé historique sur Strasbourg.


LE COMITÉ DIRECTEUR


Au cours de l'Assemblée Générale du 4 mai 1963, Georges Frankhauser décide de se retirer, il est remplacé par Jérôme Hatt et un nouveau Comité directeur est élu: Président : Jérôme Hatt ; Vice-Président : Charles Wittmer; Secrétaire : Joseph Zeil ; Trésorier : Claude Levy.

Messieurs Zell, Hatt et Dirrheimer (ancien Secrétaire) ont mis les avantages de leurs relations au service de notre Société et ont été de la plus grande utilité pour son organisation. Monsieur Zell, adjoint au Maire et Conseiller Général, avait obtenu plusieurs réalisations, entre autres la conservation du Barrage Vauban et le Prix de la Maison Strasbourgeoise.

Le 28 mai 1970, Jerôme Hatt ayant donné sa démission, la candidature de Robert Weiss est proposée. II est élu président, ainsi qu'un nouveau comité. Le Général Hirt est nommé vice-president, Monsieur de Rendinger, Adjoint au Maire, est assesseur dans le comité de 1976 à 1980 et a été remplacé par Monsieur Bilger, Directeur de la Police du Bâtiment. Ces deux personnalités nous ont aidés par leurs connaissances et formèrent un lien de plus entre la Ville et les Amis du Vieux-Strasbourg.

Le 8 janvier 1996, Robert Weiss annonce son intention de se retirer après un mandat de 26 ans. Le Docteur Hutt le remplace mais, malheureusement, il meurt prématurément deux ans plus tard le 20 octobre 1998.

Le 24 novembre 1998, le Docteur Hutt est remplacé par Monsieur Charles Zaegel. Le 25 mai 2005, le Professeur Bernard Vogler, historien, est élu, remplaçant Monsieur Zaegel.
Pendant 8 ans, le Professeur Bernard Vogler va oeuvrer pour la rayonnement de l'association, entouré d'une équipe renouvelée et rajeunie qui se voit confrontée aux évolutions rapides de l'urbanisme strasbourgeois. Le Profresseur Vogler suit tout particulièrement la transformation du magasin Printemps et ses implications au centre-ville. Il devra également surveiller les bouleversements du site des Hospices Civils.
Le 2 décembre 2013, Olivier Ohresser lui succède à la tête de l'association qu'il préside depuis cette date.

LES SITES DE NOS PARTENAIRES

Société des Amis de la Cathédrale

Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg